L’artiste Christine Ferrer

15 juin 2017

Après avoir travaillé professionnellement plusieurs domaines (mode, presse, télévision), Christine Ferrer a peu à peu délaissé ces métiers pour se consacrer totalement à la création plastique. Les traces les plus anciennes de son travail sont, sans aucun doute, des objets postés, images collées au mur et la présence toujours du même corps maladroitement reproduit, des croix, des signes, des symboles religieux. Sans aucune formation académique, elle pratique le mail art et commence à envoyer à ses amis des objets postaux en utilisant, presque par défaut, tout ce qui est à sa portée (collages, tampons, timbres vrais ou faux), en se concentrant essentiellement sur ce qu’elle veut signifier. La forme de ces envois s’impose alors, très liée au graphisme et à la typographie, avec toujours la même exigence, ne pas seulement poster de jolies enveloppes décorées et décoratives, mais des messages intimes, des signes d’affection, des traces.

C’est à partir de son travail « Que peut le corps ? » en 2009 qu’elle s’ouvre à de nouveaux médiums : sculpture, dessin, photo, vidéo et installation.

Christine Ferrer vit à Goult, Luberon.

Son travail est visible toute l’année dans son atelier