Du fond des âges, chants sacrés d’Orient

19 juin 2019

Sous les voutes de la chapelle, une voix s’élève, résonne avec les vieilles pierres et chante dans nos corps.

Nous partons aux confins de la Mésopotamie, il y a deux mille ans.
C’est là-bas que sont nées les antiques mélodies orientales que Fanny Perrier-Rochas interprète, tantôt a cappella, tantôt avec ses instruments, en araméen, en grec ancien et en arabe. Chants byzantins, chants syriaques, que lui a transmis Soeur Marie Keyrouz.

Sa voix, « sauvage et mystique » (La Croix, 18 mai 2018) convoque un imaginaire du fond des âges, étonnement moderne.

« Clair, mélodique, puissant et quasi hypnotique, son chant aux infinies modulations enchante d’emblée les auditeurs pour une invitation au voyage au plus profond de nous même » (03 avril 2018, D.N.A)


Par interludes, des chants en français écrits et composés par la jeune musicienne, évocations poétiques du temps où elle gardait son troupeau dans la montagne en tant que bergère, avant de se consacrer à la musique.

  • Interprète(s) : Fanny Perrier-Rochas

Compagnie Cappella